all documents
  • all documents
Advanced search
Search set :
all documents
  • all documents
Search by geolocation
Search :
Enter a landmark, address, city, country... :
Distance :  close
Search set :
all documents
  • all documents
Search by color
Search set :
all documents
  • all documents
Filename :
LePictorium_0120882.jpg
Copyright :
Category :
1 3 cm / 1 5 cm (300 DPI)
keywords :
Places :
Technical informations :
Year of shooting :
Shooting date :
23/07/2012
Full Title :
Merde in France
Sylvain Leser / Le Pictorium
Caption :
Merde in France -
Homeless person crossed in the district Montparnasse in July, 2012. Character in situation of big precariousness and advanced homelessness.
Observations  :
En Français

Exposé au Grand Palais
le 31 Janvier 2013

« Kresselman »
Le Lugubre de Montparnasse.
Juillet 2012

Rencontré une fin d’après-midi, tout proche de la tour Montparnasse, à l’angle de la rue de la Gaité. Ce jour-là, je n‘avais pas trop le temps, j’essaie d‘arriver à l‘heure à mes rendez-vous.
Pourtant il me fallait témoigner, à propos de cet humain au regard et à l‘allure si sombre.


Sur place, c‘est tout d’abord l’odeur qui m’a interpellé, je me suis retourné, comme quasiment tous les passants sur son chemin. Place lui est cédée, cela va de soi.
Que vit-il, qui est-il ? Je ne sais pas bien, je ne l’ai vu qu’une fois et brièvement. Dans quel trou vit-il ? Pourquoi en est-il là ?
Cette misère, cette terrible pauvreté me bouscule, c‘est en partie pour cela que je la photographie. Je me demande, comme vous sans doute, ce qui s’est passé pour eux et ce que nous pouvons bien faire pour rester des humains empathiques à l‘égard de notre prochain, envers ceux qui dans cette vie-là semblent ne pas, ou ne plus arriver à vivre une vie dite normale.




Un an après une maraudeuse témoigne que c 'est cette rencontre qui l 'a le plus touché des ces années à aller à leur rencontre , en mission.
Que cette créature est une femme..
Souvent , je penses à le recroiser, pardon la retrouver: comme dans un rêve, pourtant lorsque je regarde la liste des morts de la rue comme je le fais une fois par mois , je m 'attend à l 'y reconnaitre tranche d 'âge et arrondissement de du décès..,
d'ici la , je la renomme Mme Crécele ,parfois je la cherche, une nuit aussi j 'avais vu sa silhouette passer, je rentrais il était 5h du mat, c 'était l 'hiver..

The dismal one
I met him at the end of the afternoon, close to the Montparnasse Tower, at the corner of Gaieté Street. That day, I didn’t have much time and I always try to arrive on time for my appointments.
Seeing this man with a somber look and appearance, I nevertheless felt the need to bear witness.

On the spot, the first thing I noticed was his smell which overwhelmed me. I turned around, as almost all the passers-by did on his path. He was given wide berth, it goes without saying. What’s his life? Who is this man? I can’t really say, I only saw him once and briefly. In what hole does he live? What brought him here? This misery, this terrible poverty knocked me over, and it is partially for this reason that I photographed it. I wonder, as you also no doubt, what happened to him and to them and what we can really do to remain empathetic humans towards our fellow man, to those who in this life seem unable or no longer able to lead a normal life.
Selection
See selection
Drop here to remove from your selection